Qu’est-ce que le tourisme social et solidaire ?

Le tourisme social n’est apparu qu’au XXe siècle, alors que la notion de tourisme est apparue au XIXe, à une époque, où le voyage et les vacances étaient seulement réservés à une élite. C’est l’adoption de la Convention sur les congés payés, signée par l’Organisation Internationale du Travail (OIT) en 1936 qui marque le point de départ du tourisme social en France. Le principe de cette convention sera également repris dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948. Ainsi, les vacances ne sont plus uniquement autorisées, elles deviennent un droit.

Au XXème siècle, de nombreuses chartes et déclarations intègrent officiellement l’environnement dans les préoccupations d’un tourisme social qui cherche à concilier « développement touristique, protection de l’environnement et respect des populations locales ».

En France, le tourisme social et solidaire se définit à la fois par le champ légal, ses dispositifs d’accessibilité financière et son appartenance à l’économie sociale et solidaire et à ses valeurs.

Zoom sur l’ESS
Qu’est-ce que l’Economie Sociale et Solidaire ?

Le terme d’Économie Sociale et Solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement.

Au service des hommes et des territoires

L’UNAT, réseau représentatif du secteur, fondé en 1920, a mené un travail de fond pour aboutir à une définition de référence : « un projet au service des hommes et des territoires, porté par des acteurs touristiques engagés et reconnus par le tissu des acteurs de la filière ».

Les principaux principes du tourisme social et solidaire sont les suivants:

  • un tourisme humaniste, vecteur de lien et de mixité entre les populations touristiques et locales.
  • un tourisme équitable dans la répartition des revenus, l’utilisation des ressources et l’accès pour tous.
  • un tourisme soucieux de son empreinte écologique protégeant l’environnement local et planétaire et préservant l’équilibre des écosystèmes.

Le secteur du Tourisme Social et Solidaire a accueilli, en 2019…

0
millions de vacanciers
0
millions de nuitées
0
milliards d’euros de CA

Vous informer

Consulter les actus

Nous rejoindre

Adhérer à l’UNAT

Nous contacter

Envoyer un message